Masseurs-kinésithérapeutes Ostéopathe
165 place de l'Hôtel de Ville 80310 Picquigny - Tel : 03 22 51 41 24

Réadaptation à l'exercice dans la maladie chronique

La réadaptation  à l’exercice (REE) est amenée à prendre une place majeure  et déterminante dans la rééducation/réadaptation/réhabilitation des maladies chroniques.

Que ce soit dans le domaine endocrinologique, rhumatologique, respiratoire,  neurologique, les communications scientifiques se succèdent pour montrer que l’activité physique régulière et individualisée améliore la santé du patient, traite à part entière la pathologie ou ses comorbidités, et dans certains cas augmente la survie du malade.

Dans la maladie respiratoire chronique, le REE permet une diminution de la dyspnée et une amélioration de la qualité de vie.

Dans le domaine du diabète de type 2 et de l’obésité, le REE permet la régulation de la glycémie par la consommation du sucre circulant grâce à l’activité musculaire. Il permet de diminuer et/ou de stabiliser le poids, lorsqu’il est associé à une alimentation équilibrée.

Dans le domaine rhumatologique, le REE permet de diminuer très significativement la douleur par l’action des catécholamines et plus particulièrement de l’endorphine, et facilite  le retour à l’activité professionnelle lorsqu‘il est associé à  une ergonomie adaptée.

Dans le domaine neurologique, il permet de limiter la prise de poids due à la paralysie, et pourrait jouer un rôle stimulant dans la neuroplastie cérébrale. Il ne renforce pas la spasticité contrairement aux anciennes idées reçues.

Dans le domaine de la prévention, l’activité physique réduit très significativement les risques d’apparition de certains cancers.

La complexité de la maladie chronique a pour le patient un impact sur sa santé, à la fois biomédical, social, familial, et professionnel. En réponse à ce problème multifactoriel, le masseur-kinésithérapeute est amené à réaliser un accompagnement thérapeutique selon trois grands axes :

  • Le soin spécifique lié à la maladie traitée
  • L’éducation à la santé et l’éducation thérapeutique visant l’autonomie
  • La mise en place d’un réentraînement physique individualisé

COMMENT S’INTÈGRE LE REE DANS VOTRE PRISE EN CHARGE KINESITHÉRAPIQUE ?

Le cabinet de kinésithérapie de Picquigny est équipé de 4 ergomètres (3 vélos et 1 tapis de marche), d’une salle de musculation complète, de cardio-fréquencemètres, d’appareils de mesure de la tension, de plusieurs oxymètres de pouls.

En outre, chaque praticien est spécifiquement formé à la physiologie du sport, à la lecture des compte-rendus d’électrocardiogrammes, et d’épreuves maximales d’effort avec mesure ou non de la VO2 Max.

En fonction de votre handicap, de ses comorbidités, et de votre condition physique, votre masseur-kinésithérapeute va établir avec vous et l’accord de votre médecin, un protocole de réentraînement individualisé, que vous pourrez suivre sur une durée de 4 à 8 semaines.

LES PRINCIPAUX RÉSULTATS ATTENDUS :

  • Amélioration significative de la VO2 Max, c'est-à-dire de votre tolérance à l’effort.
  • Diminution des douleurs par la production d’endorphine.
  • Régulation du poids.
  • Diminution de la fatigue.
  • Augmentation de votre pouvoir d’action.
  • Réduction de l’anxiété.
  • Prévention des risques de dépression.
  • Amélioration de l’estime de soi.

COMBIEN COÛTENT LES SOINS ?

Une séance de réentraînement est facturée environ 20 €.

Elle peut venir en complément d’un soin spécifique comme un désencombrement bronchique pour une maladie respiratoire, ou la rééducation d’une lombalgie chronique, voire d’un AVC.

Les soins sont conventionnés et donc remboursables par le régime général, et les mutuelles complémentaires. En outre, un dépassement d’honoraire pourra être demandé pour exigence particulière.

Dans la mesure du possible, nous nous efforçons de pratiquer le 1/3 payant pour vous faciliter l’accès aux soins.

QUI VOUS ACCOMPAGNE DANS VOS SÉANCES DE RÉENTRAINEMENT A L’EXERCICE ?

L’ensemble de l’équipe des kinésithérapeutes de Picquigny  est spécifiquement formé à la prise en charge en kinésithérapie du réentraînement à l’effort et de l’activité physique adaptée.

Chacun de vos  kinésithérapeutes justifie d’une formation professionnelle continue dans le domaine, et se tient à jour en s’engageant annuellement dans une démarche de Développement Professionnel Continu.

Bruno PIERRE, Simon PETIT et Emma GROUSSIAUT ont tous 3 une formation de niveau Master à l’Université d’Amiens dans le domaine de l’ingénierie de la rééducation, du handicap et de la performance motrice.